StudiVZ, le stalking à l’allemande

« Quoi, t’es pas encore sur StudiVZ? Mais t’attends quoi pour t’inscrire? »

Une semaine que j’allais à la fac en Allemagne, et le risque d’être has-been me poursuivait déjà. Alors soit, sans trop savoir ce que c’était je me suis inscrite sur StudiVZ (StudiVerzeichnis = le répertoire des étudiants), ce site de couleur rouge qui te permettait d’avoir ton profil avec goût, intérêts, fac etc, et de savoir ce que fabriquaient tes petits camarades… Oui, cela te rappelle sans doute quelque chose. Un site tout bleu, par exemple. Clairement, les créateurs de StudiVZ avaient reconnu à l’époque avoir « analysé la plateforme américaine et combiné ses meilleures idées pour les adapter à une plateforme européenne ». Mais pas question ici de refaire un Social Network version germano-américaine…

Au moment de mon inscription, il y a quatre ans, ce site faisait un énorme carton en Allemagne. Ses créateurs s’étaient enrichis très rapidement. Ils se vantaient d’avoir créé une version complètement adaptée à l’Allemagne, avec zéro anglicisme (dans un pays où un mot sur quatre est un anglicisme, et j’exgaère à peine). Ainsi, poker devenait « gruscheln » et le wall devenait naturellement le « Pinnwand ». Mais surtout, StudiVZ permettait de faire ce que facebook n’a toujours pas permis: voir qui a vu ton profil récemment. Une petite liste discrète en bas de page d’accueil, qui ressemble aujourd’hui à ça:

Une petite liste qui permettait de passer des heures en conjectures stupides sur des tas de questions existentielles, du genre pourquoi l’ex de machin vient donc visiter ma page, je me disais bien qu’il me regardait bizarrement ces derniers temps, etc. Bref, un formidable outil de stalking.

Comme toute bonne imitation de facebook, il y avait un moyen de contourner ce qui pouvait vite se transformer en difficulté quand toi-même cherchais à stalker sans crier gare. Un moyen bien caché, ignoré de bien des utilisateurs, qui consistait à cocher une case « je veux rester anonyme ». Le stalking invisible s’offrait alors à toi. Joie dans les chaumières teutonnes.

Le succès de StudiVZ a continué, quelque temps. Au point que ses créateurs, pris d’une ambition toute Zuckerbergienne, ont projeté de créer des équivalents dans d’autres pays. C’est ainsi qu’est né… StudiQG, la version française de StudiVZ. Je me souviens, mes amis allemands étaient déjà morts de rire rien qu’en imaginant un français prononcer ce nom imprononçable. Inutile de préciser que le site a fait un énorme flop. Tellement, que StudiQG a été supprimé en janvier 2009 au profit de MeinVZ, une version de StudiVZ allemande mais accessible à tous, et non plus réservée aux étudiants comme au départ. Une manière de résister au Grand Méchant Facebook qui commençait à s’incruster en Allemagne.

Quelques semaines après cette tentative de conquête de l’espace geek français, j’ai reçu ma première invitation française à rejoindre facebook (émotion). Mes amis rétrogrades allemands étant encore fermement attachés à leur réseau social, j’ai gardé mon compte mais ai vite adhéré au groupe « Si vous me cherchez, je suis sur facebook maintenant ». Autant éviter de multiplier les activités chronophages (je ne connaissais pas encore twitter, damned).

Aujourd’hui StudiVZ vit encore (apparemment). Mais je devine son déclin en voyant mes amis allemands débarquer petit à petit sur facebook, après de longues années de résistance.

Et pour tout vous avouer, mon rêve le plus fou serait que les fondateurs de StudiVZ lisent ces lignes, qu’ils me tendent une carte de visite blanche et rouge et me disent d’un air condescendant: « Ich bin Geschäftsführer, du Schlampe ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s